iStock-496237600.jpg

Approche « Fodmap » et syndrome de l’intestin irritable

 

Approche « Fodmap » et syndrome de l’intestin irritable

Il existe plusieurs stratégies pour diminuer les symptômes digestifs chez les gens atteint du syndrome de l’intestin irritable (SII). L’une d’entre elles, l’approche « Fodmap », gagne de plus en plus en popularité auprès des professionnels de la santé car plusieurs études scientifiques ont prouvé son efficacité. En effet, les recherches ont démontré qu’elle réduit de façon significative les symptômes digestifs chez environ 75% des gens atteints du SII.

Que sont les « Fodmap » ?

L’expression « Fodmap » fait référence à l’acronyme des principaux types de glucides fermentescibles pouvant être à l’origine de symptômes gastro-intestinaux. Ces glucides qui sont moins bien absorbés par le système digestif sont fermentées par les bactéries intestinales, provoquant ainsi une série d’inconforts caractéristiques du syndrome de l’intestin irritable.

 

Il existe plusieurs types de « Fodmap », par exemple :

  • le fructose et le sorbitol que l’on retrouve surtout dans plusieurs fruits;

  • le mannitol présent notamment dans certains légumes;

  • le lactose des produits laitiers;

  • les fructanes qui se retrouvent plus particulièrement dans le blé et plusieurs légumes comme l’ail et l’oignon;

  • les galactanes présents notamment dans les légumineuses et certains légumes.

 

L’approche « Fodmap » en 3 étapes :

Phase 1 : Étape qui consiste à limiter ou éviter les aliments riches en « Fodmap » jusqu’à la réduction significative des symptômes digestifs.

Phase 2 : Phase des tests (ré-exposition). Cette étape essentielle consiste à évaluer tous les types de « Fodmap » dans le but de déterminer la tolérance individuelle pour chacun. Elle est particulièrement importante puisque chaque personne réagit différemment aux divers types de glucides fermentescibles.

Phase 3 : Étape de réintroduction progressive selon les résultats des tests de la phase précédente tout en assurant le maintien du confort gastro-intestinal.

 

 

Je vous donnerai des informations concrètes et pertinentes afin de vous aider à mettre en application l’approche « Fodmap » telles que :

 

  • Les principes de l’approche « Fodmap »;

  • La liste des différents types de « Fodmap »;

  • La liste des aliments riches en « Fodmap » à éviter ou à limiter;

  • Une liste exhaustive des aliments permis avec les portions compatibles selon Monash University;

  • Un modèle de menu d’une semaine (pour vous inspirer);

  • Des recettes variées faibles en « Fodmap »;

  • Des trucs pour modifier vos recettes préférées;

  • Des journaux alimentaires à compléter.

 

Il est vrai que l’approche « Fodmap » est un peu complexe et c’est pour cette raison que l’accompagnement d’une nutritionniste expérimentée est essentiel pour suivre adéquatement les 3 étapes. Tout au long du processus, vous serez guidé afin de déterminer non seulement vos intolérances alimentaires, mais également votre seuil de tolérance pour chaque type de « Fodmap » afin de favoriser la santé de votre microbiote intestinal et d’éviter les restrictions inutiles à long terme.

60821843_m.jpg

Service de consultation à distance

Pourquoi vous déplacer? Un service de consultation nutritionnelle par vidéoconférence est disponible dans le confort de votre foyer! Le fonctionnement est très simple : vous recevrez un courriel qui contiendra un lien vous donnant accès à la rencontre. Il vous suffira d’avoir une connexion internet via votre téléphone mobile, tablette ou ordinateur muni d’un microphone et d’écouteurs/haut-parleurs puis de cliquer sur le lien reçu.